AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  forbidden temptation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carmilla A. Spleen

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 22
Date d'inscription : 22/06/2010

Feuille de personnage
Famille:
Sang:
Relations:

MessageSujet: forbidden temptation.   Lun 12 Juil - 13:12

"À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité." Into the wild.
Severus Rogue

S'enfuir de sa salle commune était une activité que la demoiselle pratiquait à merveille - à cette heure de l'après-midi, il était bien rare de trouver un coin paisible, un endroit où se réfugier, où se cacher. Le parc était bondé, à l'instar des autres lieux. Pendant un temps, elle avait songé à la bibliothèque - trop cliché - elle eut donc cette idée folle : la forêt interdite. Personne ne s'y rendait, personne n'osait s'y rendre ; sans doute était-elle trop interdite. Elle sortit donc de la salle commune des Serdaigles, ignorant ceux qui l'interpelaient. Elle traversa les longs couloirs d'un pas rapide et gracieux, méprisant les élèves qu'elle croisait, rictus mauvais sur le bout de ses lèvres. Nul n'interrompit sa course - qui aurait voulu interrompre sa course après tout ? La réputation de Carmilla était des plus mauvaises, ses fréquentations étaient mauvaises, son caractère était mauvais, pourtant, ses notes étaient parfaites et malgré les dires, elle ne se sentait aucunement attirée par les forces du mal, par les ténèbres. Elle arriva finalement dans le parc - bondé, songea-t-elle - et se dirigea rapidement vers la forêt majestueuse. Des bourrasques venaient lui fouetter le visage cependant que les feuilles mortes dansaient et virevoltaient au gré des plaintes doucereuses du vent. La mélodie de la liberté. Elle huma doucement l'air humide et se retourna légèrement afin de vérifier que personne ne la suivait - elle était seule, elle accéléra le pas cependant. Oh, elle n'avait pas peur des représailles, seulement du dérangement - seulement que quelqu'un trouble cette paix merveilleuse. Après quelques minutes de marche, elle arriva à l'orée de la forêt.

Il s'agissait d'un endroit sombre et humide - lugubre - Carmilla avait toujours apprécié l'obscurité, elle s'y sentait en sécurité. Ce jour-là, le temps était glacial, nonobstant les quelques rayons de soleil. Le vent hurlait et tantôt, quelques goûtes tombaient. Elle marcha quelques temps dans la forêt, admirant ces contrées dites dangereuses - elle, elle s'y sentait merveilleusement bien ; elle avait trouvé la paix - son utopie. Elle s'arrêta dans une clairière obscure ; un spectacle fascinant se déroulaient alors sous ses prunelles azures. En cet endroit que la végétation semblait avoir déserté se trouvait un troupeau de sombrals. "J'ai vu la mort." murmura-t-elle. Les équidés squelettiques n'avaient rien d'effrayant, tout au contraire. Ils étaient intrigants, leur taille impressionnante, leurs ailes immenses et leurs yeux lumineux faisaient d'eux des animaux captivants. Carmilla ne les voyait pas avant, et elle ne se souvenait pas d'avoir vu la mort. Peut-être s'agissait-il d'une illusion ? Leurs yeux rutilants se posèrent sur la demoiselle, ils semblaient étonnés. Carmilla s'approcha doucement de l'un d'entre eux resté à l'écart. Le sombral ne broncha pas, il tendit l'encolure - il semblait sympathique - en réalité, il ne semblait absolument pas être des êtres menaçants. La Serdaigle posa sa main sur le chanfrein de l'animal qui émit un léger ronflement. La demoiselle sourit, il s'agissait d'un sourire furtif, rare. Si, elle avait vu la mort - elle s'en souvenait. Elle tressaillit à cette pensée. Elle laissa l'équidé en paix, s'écarta et alla s'asseoir au pied d'un arbre gigantesque. Elle ferma les yeux, s'abandonna à ses songes. Il s'agissait toujours des mêmes questions - toujours. " Qui suis-je ? " souffla-t-elle. Cette question la hantait, elle voulait connaitre ses origines. Elle secoua doucement la tête avant de rouvrir les yeux. Il y avait du bruit, et il ne s'agissait aucunement des sombrals. Elle n'était plus seule. Malheureusement.

(Je te l'accorde, c'est nul.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
forbidden temptation.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Within Temptation
» Trueblood (série)
» 02. Temptation's making circles around us.
» Nouveautés version 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs Times :: #.A l'extèrieur de Poudlard.# :: #.La Forêt Interdite.-
Sauter vers: